Informations importantes concernant l’accueil de réfugiés ukrainiens

Dernière modification le 20/04/2022

Enregistrement de personnes en provenance d’Ukraine et statut de protection

Toutes les personnes déplacées qui arrivent au Luxembourg en provenance d’Ukraine sont priées de se manifester auprès de la Direction de l’immigration du ministère des Affaires étrangères et européennes en communiquant leurs coordonnées à l’aide du formulaire disponible sur www.maee.lu/ukraine, selon les instructions y indiquées. Le formulaire devra être envoyé à l’adresse email suivante: immigration.desk@mae.etat.lu.

La Direction de l’immigration prendra contact avec le demandeur et lui fixera un rendez-vous en vue de l’introduction d’une demande de protection temporaire. En attendant, les ressortissants ukrainiens n’ont pas besoin d’effectuer des démarches particulières pour séjourner au Luxembourg à ce stade.

Avec le statut de bénéficiaire de protection temporaire, les personnes éligibles s’adresseront directement à l’Office national de l’Accueil (ONA) afin d’obtenir des aides sociales (allocation financière, hygiène, alimentation, habillement, matériel scolaire).

Les personnes ayant fui le conflit en Ukraine ont accès aux soins médicaux de base, même sans avoir de numéro de Caisse Nationale de Santé (CNS) ou d’affiliation à la CNS. Les personnes peuvent se présenter à la maison médicale du Val Fleuri (23, Val fleuri / L-1526 Luxembourg /Horaires d’ouverture du lundi au vendredi: 08.30-12h et 13-16.30h / lignes de bus: 222, 262, 22, 21, 230, 16, 31; arrêts Wandmillen et Val fleuri)

 

Schéma de toutes les informations utiles:

https://hosingen.lu/wp-content/uploads/2021/11/schéma.pdf

 

Centre de primo-accueil

Le gouvernement a mis en place un centre de primo-accueil pour héberger des personnes fuyant la guerre en Ukraine. Ce centre d’accueil d’urgence, ouvert 24/24, 7/7, est situé à la structure d’hébergement d’urgence au Kirchberg (SHUK), sise à Luxembourg-Ville, 11 rue Carlo Hemmer. Ce centre propose un abri pour les premiers jours et des repas ainsi que des produits de première nécessité pour les personnes souhaitant demander une protection au Luxembourg, mais aussi pour les personnes voulant rejoindre un autre pays européen. Pour des raisons sanitaires, aucun animal domestique n’est autorisé dans ce centre.

Concernant les animaux de compagnie en provenance de l’Ukraine entrant dans l’UE, ils sont soumis à certaines conditions d’identification et de vaccination. En vue de l’enregistrement de leurs animaux de compagnie, les propriétaires de ces derniers sont priés de se manifester auprèse de vétérinaire. Pour toute question supplémentaire, veuillez contacter l’Administration des services vétérinaires (info@asv.etat.lu / tél. +352 247-82539)

 

Initiatives privées des résidents luxembourgeois

Tous les résidents luxembourgeois qui ont offert ou proposent d’héberger des ressortissants ukrainiens à leur domicile sont invités à contacter la hotline gérée par Caritas et la Croix-Rouge avec le soutien du ministère de la Famille, de l’Intégration et de la Grande-Région au +352 621 796 780 ou à s’adresser par email à ukraine@zesummeliewen.lu.

 

Scolarisation des enfants réfugiés ukrainiens

La scolarisation des enfants ukrainiens sera assurée en premier lieu par les écoles internationales publiques qui, dans un premier temps, intégreront les enfants dans une classe d’accueil. La langue véhiculaire dans ces classes d’accueil sera l’anglais; en fonction de l’âge des élèves et à mesure de l’avancement des apprentissages, une seconde langue sera ajoutée, l’allemand ou le français.

Dans un deuxième temps, à l’issue de leur passage dans une classe d’accueil, les enfants pourront rejoindre une classe internationale.

Dans la région Nord, le Lycée Edward Steichen à Clervaux est chargé d’organiser des classes pour les enfants et les jeunes ukrainiens, dont certaines sont hébergées dans d’autres bâtiments scolaires (Lycée du Nord Wiltz, Site Weicherdange, Ecole Weiswampach, Ecole Harlange).

À titre subsidiaire, les enfants ukrainiens pourront également être scolarisés dans les écoles communales; dans la majorité des cas, ils suivront des cours d’accueil en langue allemande ou en langue française et seront inscrits dans une classe d’attache de l’enseignement fondamental national.

Quant aux élèves du cycle 1, une inscription dans une école fondamentale de leur lieu de résidence sera proposée aux parents dans la mesure du possible. La langue d’enseignement employée sera le luxembourgeois. Dans un deuxième temps, les élèves profiteront également d’une initiation à la langue française.

Le service de scolarisation des enfants étrangers (SECAM) (hotline english: +352 247-76 570 / hotline unkrainien: +352 247-76 976) a mis en place un guichet unique destiné à l’accueil des familles en provenance d’Ukraine.

Après un entretien avec les familles et les enfants, la SECAM propose aux familles une ou plusieurs options en vue de la scolarisation de leurs enfants, le cas échéant moyennant des tests d’aptitude organisés pour les élèves à partir de l’âge de 12 ans par la cellule d’accueil scolaire pour élèves nouveaux arrivants (CASNA). En tout état de cause, la décision finale quant à la scolarisation des enfants appartient aux parents.

Les enfants et les adolescents sont accueillis à l’école dès que les procédures d’immigration telles qu’elles sont prévues notamment par la Direction de l’immigration et par la Direction de la santé ont été accomplies.

 

 

 

Emploi de bénéficiaires d’une protection temporaire

Au niveau de l’emploi, les bénéficiaires d’une protection temporaire sont dispensés de solliciter une autorisation d’occupation temporaire et peuvent ainsi accéder librement au marché de l’emploi au Luxembourg, sans devoir disposer d’une autorisation spécifique, tant que leur attestation de protection temporaire est valide. Dès qu’elles ont obtenu formellement leur statut de protection temporaire, les personnes concernées peuvent également s’inscrire en tant que demandeur d’emploi auprès de l’Agence pour le développement de l’emploi (ADEM) par email (info@adem.etat.lu) ou par tél. +352 247-88888).

Des articles de la même catégorie